Dernières nouvelles
Accueil : Plante-Fleur-Jardin : Saint-Paulia Floraison Reproduction

Saint-Paulia Floraison Reproduction

On appelle aussi cette petite plante  » violette du Cap  » car les premières ont été découvertes en Afrique du Sud par un monsieur Saint-Paul qui leur a laissé son nom. Bien souvent, on n’arrive pas à les faire refleurir; pourtant, c’est assez simple si l’on suit quelques règles faciles à observer.

Floraison :

>> Tout le temps de la floraison, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure.

>> Aprés la floraison, accordez quelques semaines de repos à votre plante, en la laissant pratiquement au sec pendant environ un mois.

>> Pendant tout le temps de sa croissance ( au printemps et en été ), donnez-lui de l’engrais pour plantes fleuries, en même temps que les arrosages.

>> Mettez-la dans un endroit très lumineux : un bon éclairage est indispensable pour obtenir une nouvelle floraison. En hiver, vous pouvez même la placer sous une lampe pour remplacer le soleil absent.

>> Si votre plante refuse de refleurir, effeuillez-la au centre afin de permettre l’épanouissement des futurs boutons floraux.

Reproduction :

Les Saint-paulia sont si faciles à bouturer que certains amateurs n’hésitent pas à s’envoyer des feuilles par la poste, afin de s’échanger des variétés.

>> Prélevez une jeune feuille sur le pourtour de votre plante, en lui laissant une queue suffisamment longue pour pouvoir la tremper dans un verre d’eau, sans que la feuille ne soit en contact avec le liquide. Ce sera plus facile si vous posez un ‘ couvercle ‘ en papier d’aluminium sur votre verre. Faites-y deux ou trois trous, dans lesquels vous introduirez les tiges de saint-paulia. Au bout de quelques semaines, elles ne tarderont pas à émettre des racines. N’attendez pas trop longtemps pour les replanter en terre.

>> Il existe deux autres méthodes pour bouturer les feuilles. Plantez-les presque horizontalement dans une terrine remplie de sable humidifié, ou bien, incisez les nervures à l’envers des feuilles et posez-les bien à plat sur le sable, en les faisant tenir avec des épingles à cheveux, pour qu’elles y adhèrent bien ( on peut aussi utiliser de la tourbe ou de la perlite humidifiées ). Au bout de quelques semaines, vous verrez apparaitre des plantules à la base de la tige ( si vous avez employé la première méthode ) ou à l’endroit des incisions ( si vous avez préféré la seconde ).

Dans les deux cas, attendez que ces plantules soient bien développées et enracinées, avant de les détacher de la feuille mère pour les replanter en petit pot individuel.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*