Dernières nouvelles
Accueil : Cuisine : Riz Cuisine Conservation

Riz Cuisine Conservation

Cuisson à l’eau :

Pour qu’il ne colle pas, un conseil : ne le remuez surtout pas. Vous serez surpris du résultat. Vous pouvez aussi ajouter une cuillère d’huile d’olive ou un peu de beurre ( cela empêchera aussi l’eau de déborder ).

>> Pour qu’il soit plus blanc, mettez un jus de citron dans l’eau.

>> Commencez toujours la cuisson du riz à l’eau vraiment bouillante, sinon il collera, et n’hésitez pas à prendre un très grand récipient.

>> Riz collant. Pour réparer les dommages, passez votre riz à l’eau froide, afin d’arrêter la cuisson et éliminer tout l’amidon. Egouttez-le soigneusement, puis mettez-le quelques minutes à four chaud, pour sécher les grains.

>> Pour le colorer en jaune comme le riz de la paëlla espagnole, ajoutez 2 cuillères de curcuma en poudre ( une épice indienne, employée pour donner sa coloration au curry, et que l’on vend parfois sous le nom de << safran indien >>) à l’eau de cuisson.

Riz pilaf :

Faites sauter les grains de riz dans un peu d’huile chaude, jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents. Versez alors l’eau ( ou le bouillon ) d’un coup. SOn volume doit être d’environ deux fois celui du riz. Couvrez et faites cuire un bon quart d’heure, sans jamais remuer le riz; dès que l’eau est évaporée, découvrez et terminez la cuisson à feu très doux.

>> Pour  » orientaliser  » ce riz pilaf, vous pouvez y ajouter des oignons finement émincés que vous aurez fait suer avant de mettre le riz, des pignons et des raisins secs.

>> L’alliance riz/raisins secs n’est d’ailleurs pas seulement orientale; on la retrouve aussi au Canada, où les trappeurs faisaient cuire ensemble lard, riz et raisins secs, pour obtenir un vrai plat complet, leur donnant tout ce qu’il fallait pour un bon équilibre alimentaire.

Riz au lait :

Contrairement au riz à l’eau, pour lequel il faut du riz à longs grains, choisissez pour votre riz au lait, du riz glacé à grains ronds. Pour que votre dessert ne soit pas indigeste, précuisez d’abord vos grains à l’eau bouillante pendant quelques minutes. Egouttez-les, puis faites-les cuire au lait comme à l’accoutumée, en laissant un couvercle jusqu’à la totale absorption du liquide.

>> Il ne faut jamais sucrer avant ou pendant la cuisson : cela empêche les grains de gonfler : ils restent tout durs et collants !

Riz complet :

Il bénéficie d’un préjugé très favorable chez les végétariens et les adeptes de la nourriture macrobiotique. C’est un riz qui a gardé une partie de son enveloppe ( ce qui lui donne cette coloration brune si caractéristique ). Son avantage sur le riz blanc, c’est d’avoir subi le minimum de manipulations ( et pourtant il est beaucoup plus cher ), ce qui lui conserve vitamines et sels minéraux.

>> C’est une bonne source de protéines végétales, et il est riche en vitamine B et en phosphore.

>> En revanche, sa consommation courante peut se montrer irritante pour les intestins fragiles.

>> Il demande une cuisson beaucoup plus longue que le riz blanc et il a une saveur très particulière, qui ne permet pas tous les accompagnements comme son frère blanc.

Conservation :

Si vous mettez un bout de bambou dans le bocal dans lequel vous conservez votre riz, il ne prendra pas l’humidité.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*